En bref: Luc Ferry, la morale, le capitalisme et… L’allégeance.

Détendons nous un peu, et une fois n’est pas coutume, citons Luc Ferry. Dans un récent article pour le Figaro, il revient sur la proposition de Chatel, d’instaurer des cours de morale à l’école. C’est une idée que sur le fond, ce philosophe bourgeois ami de l’ordre soutient: pas question de scier la branche de Luc Chatel, bien sur. Mais il alerte tout de même les lecteurs du quotidien de Dassault

La parole a Luc:

en tant que parent, je ne souhaite pas que des professeurs se voient confier – hors quelques principes fondamentaux qui règlent la vie scolaire – l’éducation morale de mes enfants : c’est à mon sens les inciter à sortir de leur rôle et prendre le risque d’ouvrir une nouvelle boîte de Pandore.

J’imagine déjà les sujets que certains collègues ne manqueront pas d’inscrire au tableau noir : « Alors que huit millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, est-il juste que Bercy renvoie des chèques aux milliardaires au nom du bouclier fiscal ? » ; « Trouves-tu normal (le tutoiement s’impose…), que le ministre de l’Intérieur expulse, comme les nazis en 1940, de malheureux Roms innocents ? » ; « Que penses-tu des entreprises qui font des bénéfices et qui licencient ? » ; « Un ministre de l’Intérieur peut-il écouter les journalistes en bafouant le secret des sources ? » ; « Le capitalisme pollue la planète et contribue au réchauffement climatique : est-ce vraiment bien ? » , j’en passe et des meilleures.

Voila, nous sommes désormais prévenu. Pendant ce temps là, Copé, le secrétaire général  de l’UMP propose:

un serment d’engagement envers la France. Et ce serment vaut pour l’armée, mais pas que vis-à-vis de l’armée.

Nous leur proposons un moment solennel d’engagement envers notre Nation, notre constitution, notre drapeau, par un serment individuel, lors de la journée d’appel à la défense, et lors des cérémonies de naturalisation.

Comme le disait Marx, les armes de la critique ne sauraient remplacer la critique par les armes…

4 comments

  1. “en tant que parent, je ne souhaite pas que des professeurs se voient confier – hors quelques principes fondamentaux qui règlent la vie scolaire – l’éducation morale de mes enfants”
    Ouais, venu de la bouche hautaine de ce ministre, philosophard de salon et de croisière, ç

  2. …ça ne manque pas de sel. Et cela vaut pour les étudiants, d’ailleurs le prof Ferry ne leur a pas fait la leçon, non il était “en délégation”.
    Copé : ils en font tous des tonnes, lui, le grand Valls, l’imbécile Royal, à qui on a piqué son “idée” de remettre les djeunes aux mains de l’armée, pour leur apprendre l’ordre et la politesse, et elle pleurniche : snif, la droite populaire a copié sur moi.
    Etc…
    Quelle angoisse, ces têtes de morts, cravate, ou chemisier, tout sourire ou très sérieux, roublard et pontifiants, des robots ? Non : hommes et femmes politiques : des robots ?

  3. Non, mille fois non ! Laissons Kang et Kodos en dehors de cela ( LES SIMPSON; Les secrets de la plus célèbre famille d’Amérique. W. Irwin, M.T.Conard et Aeon. J. Skoble : Original Books, 2011, 346 p; 19€.).
    Il s’agit bien de intra-terrestres. Des robots ? En tout cas programmés, c’est certain. Branchés sans fils à toutes les sources qui les nourrissent : sondages, think tank, conseillers en com., bon sens et réformes, gouvernance et droits de l’homme, tortures et destructions dîner-gala entre deux déclarations…seuls des hommes/femmes/robots bien de chez nous savent le faire. Ou comment s’en débarrasser ?

Leave a Reply to Rataxes Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *